TPE - Le caméléon
La peau du caméléon - 1ère partie:
1ère Hypothèse : la peau du caméléon a une spécificité qui lui permet de changer de couleur
La peau du caméléon est constituée de 2 parties principales qui sont l'épiderme et le derme :



- L'épiderme:
La couche la plus externe, transparente, kératinisée (ce qui donne à la peau sa dureté), elle contient des guanocytes (cellules riches en pigment: la guanine), qui prend une couleur jaune si l'animal s'expose sous une lumière intense, et bleu si l'animal se trouve dans un endroit peu éclairé.
- Le Derme:
Le Derme est la couche la plus profonde de la peau, dans laquelle se situent les chromatophores, c'est-à-dire les cellules pigmentaires responsables des couleurs et des variations de teintes. Le caméléon a 3 couches de chromatophores. La première est la couche des iridophores qui sont situés à la superficie de l'épiderme. La spécificité des iridophores est l'absence de pigments. Les iridocytes, contenus dans la couche des iridophores, sont des cellules comportant des cristaux de purine. La seconde couche se nomme la couche des Lipophores. Ces derniers sont divisés en 2 sortes : les Erithrophores qui contiennent un pigment rouge et les Xanthrophores qui contiennent un pigment jaune . La dernière couche est celle des mélanophores contenant des mélanocytes qui contiennent aussi de la mélanine qui est un pigment noir. De plus ce pigment peut être expulsé par les extensions dendritiques
Pour conclure
Même si la peau du caméléon a des points communs avec celle de l'homme (l'épiderme et le derme), ceux-ci ne contiennent pas les mêmes couches de cellules que l'homme. En effet, le derme du caméléon contient plusieurs couches de chromatophores alors que l'homme lui n'en possède qu'une seule. Certes, la peau du caméléon a une spécificité mais celle-ci ne peut seule changer la couleur du caméléon. Elle y participe fortement mais d'autres facteurs entrent en jeu.